Tout sur les répulsifs à rongeur à ultrasons

Par principe, les répulsifs ultrasoniques sont des appareils électroniques qui émettent des sons à haute fréquence conçus pour repousser les parasites domestiques, comme les rongeurs et les insectes. Mais ces répulsifs à ultrasons sont-ils efficaces et à quel point ?

Comment ça marche ?

L’utilisation d’un son audible pour dissuader les ravageurs est une vieille stratégie. Les anciens Chinois utilisaient un certain nombre de dispositifs anti-sensoriels à commande mécanique pour dissuader les rongeurs d’infester les cultures et les bâtiments agricoles. Les ultrasons, qui sont définis par des fréquences sonores dépassant la limite supérieure de l’audition humaine, n’ont toutefois été employés comme moyen de lutte contre les nuisibles qu’au cours de quelques dernières décennies. Les appareils à ultrasons sont branchés dans les prises de courant d’une maison et émettent des sons à haute fréquence qui sont censés perturber les parasites. Le son est censé provoquer une réponse physiologique appelée réponse audiogénique, qui se caractérise par une course non directionnelle, des convulsions et peut-être la mort par hémorragie cérébrale. La théorie derrière les dispositifs est que les rongeurs confus finissent par s’enfuir lorsque la perturbation les empêche de se nourrir, de se reproduire, de construire des nids ou de communiquer.

Les appareils à ultrasons sont populaires et attrayants pour les consommateurs en raison de leur facilité d’utilisation et du fait qu’ils sont silencieux pour les oreilles humaines et qu’ils élimineraient le besoin de pièges et de poison. Ces dispositifs sont alors considérés comme moins cruels envers les animaux. Il est vrai que beaucoup n’approuvent pas l’usage des méthodes traditionnelles.

Ces appareils à ultrasons sont-ils efficaces ?

Bien que certains répulsifs ultrasoniques puissent avoir un impact mineur à court terme sur certains rongeurs, la plupart ne les contrôlent pas efficacement. Et dans certains cas, comme l’essai de dispositifs répulsifs pour rongeurs dans le cadre d’une étude réalisée en 1995 par le département de l’Agriculture des États-Unis et le National Wildlife Research Center, les effets ont tendance à s’estomper après quelques jours d’exposition parce que les ravageurs s’habituent au son. Une autre étude effectuée en 2015 par l’Université de l’Arizona a conclu qu’en dépit du nombre croissant de brevets sur les répulsifs ultrasoniques au fil des ans, ceux disponibles sur le marché n’étaient pas des moyens efficaces pour traiter les problèmes des rats.

Ainsi, sur le fond, le système qui consiste à utiliser des ondes sonores à haute fréquence semble être une très bonne idée, que ce soit sur le plan sécuritaire pour l’homme (pas toxique comme le poison) ou sur le plan pratique. Les études réalisées ont démontré en effet qu’il pouvait y avoir des effets, mais pas au degré attendu. La capacité d’adaptation des nuisibles a porté un coup bas à l’efficacité des dispositifs à ultrasons. C’est bien dommage, car l’idée semblait assez bonne.